Plein écran  |  Retour à la rubrique

Mot du jour : attrition

L’attrition a plusieurs sens possibles :
 En médecine, l’attrition est l’usure de la peau ou d’une autre surface (ex. : émail dentaire) par frottement.
 Dans les entreprises, l’attrition est l’usure des effectifs, c’est-à-dire le pourcentage de départs par rapport à l’effectif moyen.
 En langage militaire, une "guerre d’attrition" est une guerre d’usure dont l’objectif est de fatiguer l’adversaire et de le démoraliser.
 En théologie, l’attrition est le regret d’avoir offensé Dieu, par crainte de son châtiment. "L’Église catholique établit deux degrés dans le remords. L’un, qu’elle appelle la contrition, est le regret d’avoir péché, fondé sur la douleur d’avoir offensé Dieu ; l’autre qu’elle appelle attrition, est le regret d’avoir péché, fondé sur la crainte des peines de l’enfer" (J. Simon, Le Devoir).


Une célèbre bataille d’attrition : la bataille de Verdun, qui eut lieu en France pendant la Première Guerre mondiale (février à décembre 1916). Elle opposa les armées française et allemande. L’état-major allemand voulut user l’armée française dans une guerre de tranchées. 80 % des pertes furent causées par l’artillerie. La bataille coûta 378 000 hommes aux Français et 337 000 aux Allemands, pour un gain en territoires conquis nul.





À propos  |  Contact  |  Copyright |  Plan du site

© 2017 JeSuisCultivé.com. Contenu déposé chez Copyrightfrance.com et chez Copyrightdepot.com. Droits protégés par contrat Creative Commons.